Bienvenue sur mon site

Je suis très heureux d'ouvrir devant vous cet album voyageur. Ici sont extraits quelques moments de mon bonheur de peindre durant ces quarante dernières années.

On m'a dit parfois que je peignais comme un enfant ; c'est sûrement le plus beau des compliments que l'on puisse faire à cet enfant en moi, plus vivant que jamais.

Par votre regard, vous continuez la vie des tableaux, leur donnez votre éclairage. Soyez-en remerciés.

La « Merveilleuse Légende » (titre du petit trésor qu'est le livre de Claude Aveline) est-elle toujours une légende si elle permet de « ré-enchanter le monde » ? Nous racontons de belles histoires à nos enfants, à nos petits enfants car nous pressentons qu'elles peuvent leur ouvrir une partie du cœur à l'irrationnel et au merveilleux. Au final, que l'histoire soit « vraie » devient secondaire, l'important est l'horizon qu'elle déroule devant eux, devant nous.

Ces belles narrations ont quelque chose de dilatant, elles agissent souvent à notre insu comme des symboles magiques et font résonner en nous des instruments de musique que nous ne nous connaissions même pas. Elles sont rédigées par des poètes qui étaient aussi des pratiquants de la méditation et par conséquent peuvent nous en ouvrir les chemins.

Il existe des milliers de manières de rencontrer le Dharma, l'Enseignement du Bouddha, de la plus intuitive à la plus rationnelle ; en ce qui me concerne c'est la poésie qui m'a « attrapé » et je me demande si la pratique de la méditation et de la pleine conscience ne nous y emmène pas comme une réponse naturelle, poésie et merveilleux deviennent une réalité aussi tangible que l'air que nous respirons.

"En ce qui concerne l'Ultime, nous ne pouvons pas utiliser le langage habituel, nous devons utiliser le langage symbolique [...]
Les Sutras du Mahayana lorsqu'ils décrivent les faits du Bouddha utilisent des images merveilleuses pour nous enseigner, nous transmettre la nature de la Réalité libre des notions de temps, d'espace, d'ici et de là-bas, de sujet et d'objet. [...]
Nous ne sommes pas qu'un petit moi enfermé dans ce corps, nous sommes faits d'étoiles, de galaxies, du cosmos tout entier...
Non seulement notre durée de vie n'est pas limitée à une centaine d'années, mais il est impossible pour nous de naître et de mourir..."
Thich Nhath Hanh. Enseignement du 10 juin 2012 Village des Pruniers

Ici comme ailleurs, comme partout, je vous souhaite beaucoup de Joie.


Annuaire des peintres